L'ASSEMBLÉE NATIONALE REàƒÆ’‡OIT UNE RÉPONSE DU FÉDÉRAL

Motion pour la reconstruction du Manège militaire: accusé de réception... 6 mois plus tard

Modérateur: ACQ - Général

L'ASSEMBLÉE NATIONALE REàƒÆ’‡OIT UNE RÉPONSE DU FÉDÉRAL

Messagepar admin sur 25 Oct 2008 14:52

Motion pour la reconstruction du Manège militaire: accusé de réception... 6 mois plus tard

Julie Lemieux / Le Soleil / Publié le 24 octobre 2008 à  05h00 | Mis à  jour le 24 octobre 2008 à  05h00

(Québec) Le gouvernement conservateur et le ministre de la Défense, Peter MacKay, ont attendu six mois avant d'expédier une lettre répondant à  la motion unanime de l'Assemblée nationale pour la reconstruction du Manège militaire. Une missive qui a finalement été envoyée le 15 octobre, au lendemain des élections fédérales.

La réponse du ministre MacKay a été expédiée il y a quelques jours à  l'ancien président de l'Assemblée nationale, Michel Bissonnet, même si ce dernier n'est plus en poste depuis le 14 juillet. Ce qui fait dire à  la députée de TasàƒÂ¢â€°à‚ chereau, Agnès Maltais, que la lettre était sûrement prête depuis plusieurs mois, mais n'a pas été postée pour éviter que le sujet ne rebondisse pendant les élections. La motion de l'Assemblée nationale a été votée le 8 avril.

«C'est impossible qu'un ministre du gouvernement ne sache pas que le président a démissionné. Il fallait vraiment qu'il ne veuille pas envoyer la lettre. Elle était prête, mais il attendait la fin de l'élection. àƒÆ’‡a veut dire que c'est un dossier pour lequel le gouvernement fédéral n'a pas livré la marchandise pour la région de Québec et qu'il ne voulait pas que ça se sache pendant l'élection», a soutenu la députée péquiste.

La lettre en question ne nous apprend rien de nouveau sur l'évolution du dossier du Manège militaire. Le ministre MacKay se contente de rappeler que des analyses sont en cours pour vérifier la solidité de la structure et affirme prendre note de la motion de l'Assemblée nationale, qui a voté à  l'unanimité pour la reconstruction du bâtiment.

«Les autorités concernées prennent note de la résolution de l'Assemblée nationale du Québec. Elles en feront part aux intervenants afin qu'ils la prennent en considération au cours de l'élaboration des options possibles pour l'avenir de ce site», écrit le ministre. Il n'est pas question dans cette missive de la consultation publique promise par la ministre du Patrimoine, Josée Verner, pendant la campagne électorale.

Au bureau du ministre MacKay, on assure que l'envoi de la lettre au lendemain des élections n'a rien de prémédité. «Dès que les lettres sont prêtes à  envoyer, le ministre les envoie. C'est la vraie date de la lettre», a assuré l'attaché de presse du ministre, Jay Paxton.

Les mots «15 octobre» ne sont pas écrits avec la même fonte de caractères que le reste de la missive, un peu comme si on avait modifié la date en cours de route. Mais M. Paxton soutient que toutes les lettres du ministre sont faites de cette façon. Peter MacKay aurait expédié cette missive à  Michel Bissonnet parce que c'est l'ancien président qui avait envoyé la motion de l'Assemblée nationale à  Ottawa.

La députée Agnès Maltais ne s'en prend pas qu'au gouvernement fédéral dans ce dossier. Elle accuse aussi le premier ministre du Québec, Jean Charest, d'avoir négligé le dossier du Manège militaire et manqué à  son devoir de ministre responsable de la Capitale-Nationale.

«Le gouvernement libéral n'a pas suivi son dossier. M. Charest est un ministre de parade, qui fait beaucoup de bruit pendant la campagne électorale, mais qui nous laisse ramasser les dégâts quand la parade est passée. Il n'a absolument rien fait dans le dossier du Manège militaire. C'est de la négligence», a-t-elle martelé.
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Retourner vers 6 MOIS PLUS TARD, UNE RÉPONSE POUR L'ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron