SYNDIQUÉS : ils peuvent questionner les ordres !

Les autorités politiques abusent-elles des soldats ?

Certains voient une nécessité de se syndiquer

Modérateur: ACQ - Général

SYNDIQUÉS : ils peuvent questionner les ordres !

Messagepar admin sur 04 Nov 2008 00:48

Des soldats néerlandais de l'Otan auraient refusé de patrouiller

NOUVELOBS.COM | 02.10.2008 | 11:14

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit ... e_pat.html

21 réactions

Selon Libération, le bataillon néerlandais aurait refusé d'accomplir une patrouille de reconnaissance "à  cause du manque de véhicules blindés". Le ministère néerlandais de la défense préfère parler de "problèmes dans le groupe" ayant "une influence sur l'engagement opérationnel".

Vingt-quatre soldats néerlandais en Afghanistan ont été placés en "service non-actif", mesure disciplinaire exceptionnelle, en raison de "problèmes" au sein de leur bataillon, a indiqué mardi 31 octobre un porte-parole du ministère de la Défense.

"Il y a des problèmes dans le groupe qui ont une influence sur l'engagement opérationnel", a indiqué à  l'AFP Robin Middel, un porte-parole du ministère, sans donner plus de détails.

Les 24 soldats "ont été temporairement placés en service non-actif", a-t-il ajouté. "Cela signifie qu'ils ne peuvent pas sortir en mission de la base". "Le parquet et leur commandant ont ouvert une enquête", a précisé Robin Middel.

"Manque de matériel"

Selon la presse néerlandaise, relayée par Libération, le bataillon aurait "été placé en 'service non actif' pour refus d´obéir aux ordres". En effet, indique le quotidien français, "les soldats ont refusé de faire une patrouille de reconnaissance la semaine dernière, vraisemblablement à  cause du manque de véhicules blindés". Le syndicat néerlandais de personnels militaires VBM-NOV s'était inquiété, à  l'époque des faits, du manque de matériel en Afghanistan qui, selon lui, "met en danger la vie des soldats néerlandais".

Il manque notamment des véhicules blindés et les armements, insuffisamment entretenus, sont de moins en moins utilisables, selon le syndicat, qui appelle le ministère à  "immédiatement" accroître son budget en la matière.

Pour le ministère il n'y a pas de mutinerie

Libération ajoute que l'"enquête de la police militaire en cours pourrait déboucher sur un rapatriement et un jugement des soldats en cour martiale".

Le ministère néerlandais de la défense, par l'intermédiaire de son porte-parole Robin Middel, dément pour le moment toute idée de mutinerie. Cet incident a été "injustement" qualifié de "refus de servir" par les médias néerlandais, a-t-il affirmé, reconnaissant toutefois que la mesure de placement en "service non-actif" n'était "pas fréquente".

Environ 1.700 soldats néerlandais sont stationnés dans la province d'Oruzgan (sud de l'Afghanistan), dans le cadre de la Force internationale d'assistance à  la sécurité (Isaf) de l'Otan. Les troupes néerlandaises doivent rester en Afghanistan jusqu'en 2010. (Avec AFP)

====================
Idée de ce texte tiré de la page

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/33630

Transmis par
Robert Bertrand
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re: SYNDIQUÉS : ils peuvent questionner les ordres !

Messagepar admin sur 04 Nov 2008 00:54

Constatez Monsieur Pomerleau que le général maintenant chargé de la conduite des troupes en Afghanistan est un Hollandais. Donc, quelqu'un qui est habitué à  conduire des troupes syndiquées.

Il a fallu que les soldats Hollandais sur place mettent leur pied par terre et s'imposent afin d'attirer l'attention. Sans syndicat, ils auraient été envoyés en cour martiale, rejetés ignominieusement de l'armée et jetés en prison. Avec le syndicat pour les défendre, ce sera autre chose.

Je suis en train de lire un livre terrible par un soldat Québécois qui a fait partie des "troupes spéciales" et dont la vie est ruinée maintenant. Ce livre vient de m'être prêté par Luc Bertrand.

Il faut le lire afin de comprendre l'importance d'un syndicat militaire, comme les Hollandais, les Allemands, les Suédois,. les Finlandais et les Norvégiens.

Si nous devons organiser notre propre défense, raison de plus pour penser à  toutes les dimensions de ce problème, dont la plupart des gens n'ont aucune idée de la complexité.

Titre: NOUS ÉTIONS INVINCIBLES
Auteur: Denis Morrisset
Éditeur: Les Éditions JCL Inc. Chicoutimi, Québec. 2008. 276p.


è lire et étudier avec Sun Tsu, Klauzewitz, Jomini, Ardant du Picq, Grouard,. Marmont, Blaise de Monluc, Machiavel et tous les auteurs sérieux qui se sont penchés sur ce problème.

Je commence à  croire sérieusement que Pauline Marois va monter au pouvoir cet automne, qui sera un automne chaud. Il peut nous arriver de grosses surprises et Pauline devra régler ce qui va arriver par référendum, celui qu'elle ne veut pas promettre pour ne pas faire peur à  personne.

Il faut penser à  notre défense collective et commencer à  nous y préparer.

Rappelez-vous Confucius: Le meilleur guerrier est celui contre qui personne ne veut faire la guerre.

En langage sophistiqué comme de nos jours, celà  s'appelle la dissuasion crédible.

Il y a énormément de travail à  faire.

Est-ce que quelqu'un peut faire parvenir ce message à  Gérald Larose. Je lui avais écrit pendant que j'étais dans l'armée pour lui proposer d'étudier la possibilité de former un syndicat des militaires Québécois qui seront associés à  la CSN. Ses secrétaires ont pensé que ma proposition était farfelue et ne lui ont jamais remis le message. Maintenant, il est temps d'aborder ce problème de nouveau. Faites-lui mes salutations.

JRMS
===================
Tiré de la page `

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/33630

=================
Transmis par :
Robert Bertrand
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19


Retourner vers DES SOLDATS SYNDIQUÉS

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron