Pusan, Corée

Pusan, Corée. Nos soldats ont combattu et certains n'y sont jamais revenus. En Afghanistan, on rapatrie nos morts.

Modérateur: ACQ - Général

Pusan, Corée

Messagepar admin sur 21 Jan 2008 00:10

Béland, Sdt Marcel 19 août 1952 (tué au combat)

Bergeron, Sdt Edgar 10 août 1952 (tué au combat)

Blanchard, Sdt Roland-J. 1er septembre 1952 (tué au combat)

Bolduc, Sdt Marc-André 24 novembre 1951 (tué au combat)

Bossé, Lcpl Constant 24 novembre 1951 (tué au combat)

Bossé, Sdt Gilbert-Hino 28 mai 1953 (tué au combat)

Boudreau, Sdt Victorin-Joseph 24 novembre 1951 (tué au combat)

Bourdeau, Sdt Laurent-Joseph 6 septembre 1952 (tué au combat)

Bruneau, Sdt Paul 9 juillet 1951 (tué au combat)

Burgess, Lcpl Thomas V. 17 août 1952 (tué au combat)

Butkevich, Lcpl Benedict 31 juillet 1952 (accident)

Carrier, Lt Roland-Joseph-Louis 20 juillet 1951 (tué au combat)

Charpentier, Cpl Marc 24 novembre 1951 (tué au combat)

Chartier, Cpl Marcel 12 septembre 1951 (tué au combat)

Chatigny, Sdt Donat 6 septembre 1952 (tué au combat)

Chiasson, Sdt Omer 17 avril 1953 (accident)

Chouinard, Sdt Viateur 21 mai 1951 (accident)

Collins, Sdt Maxime 9 juillet 1951 (tué au combat)

Corbeil, Sdt Gilles 23 septembre 1951 (accident)

Cota, Sdt Douglas E. 4 août 1951 (blessures mortelles) RCASC

Cusson, Sdt Florian 20 mai 1953 (tué au combat)

Dallaire, Sdt Roland 23 novembre 1951 (tué au combat)

Daneau, Sdt Léopold 18 mai 1953 (accident)

David, Sdt Robert 19 octobre 1952 (tué au combat)

Deschênes, Sdt Roger 24 octobre 1951 (accident)

Deschesnes, Sdt Florent 9 janvier 1953 (accident)

Désilets, Sdt Georges 10 août 1952 (tué au combat)

Desjardins, Sgt Guy 20 avril 1953 (tué au combat)

Desrochers, Sdt Roland 10 janvier 1952 (blessures mortelles)

Distefano, Sdt Gérard 23 octobre 1951 (tué au combat)

Dionne, Sdt Paul-Émile 24 novembre 1951 (tué au combat)

Dubé, Major Yvan 16 juillet 1951 (accident)

Duguay, Sdt Ludovic 19 octobre 1952 (tué au combat)

Dumas, Sdt Jean-Berchmans 2 octobre 1951 (accident)

Dupuis, Sdt Albert 6 mai 1952 (tué au combat)

Durocher, Sdt Yvan 5 septembre 1952 (blessures mortelles)

Émard, Sdt Maurice 24 novembre 1951 (tué au combat)

Fairfield, Sdt Bernard 13 septembre 1952 (tué au combat)

Ferron, Sdt Hervé-Alphonse 4 septembre 1952 (tué au combat)

Fong, Sdt Willie 23 juin 1952 (tué au combat)

Francoeur, Sdt Gaston 19 août 1952 (tué au combat)

Gagnon, Sdt Omer 7 juin 1952 (accident) RCASC

Gallant, Sdt Jean-Moïse 16 juillet 1953 (accident)

Gendron, Sdt Robert 6 mai 1952 (disparu présumé mort)

Giguère, Sdt Roger 8 septembre 1951 (maladie)

Girard, Sdt Fernand 28 septembre 1951 (tué au combat)

Girard, Sdt Hermel 20 mai 1953 (tué au combat)

Girard, Sdt Jacques 24 novembre 1951 (tué au combat)

Gosselin, Major Lionel 9 juillet 1951 (tué au combat)

Herman, Lt Arthur Graham 19 août 1952 (tué au combat)

Huot, Sgt Wilfrid 14 mai 1951 (accident)

Isabelle, Sdt Philippe 23 novembre 1951 (tué au combat)

Lachance, Sdt Henri 25 novembre 1951 (tué au combat)

Ladouceur, Sdt Lawrence 3 juillet 1953 (accident)

Ladouceur, Cpl Maurice 6 septembre 1952 (disparu présumé mort)

Laflamme, Sdt Léonard 24 novembre 1951 (tué au combat)

Lafranchise, Sdt Roland 13 août 1952 (tué au combat)

Landry, Sdt Raymond-Édouard 11 janvier 1952 (accident)

Langlois, Sdt Fernand 17 mai 1951 (tué au combat)

Lauzier, Sdt Arsène 10 août 1952 (tué au combat) RCASC

Lebeau, Sdt Jean-Guy 24 novembre 1951 (tué au combat)

Leblanc, Lcpl Armand 6 mai 1952 (tué au combat)

Leclerc, Sdt Jean-Maurice 10 octobre 1952 (accident)

Léonard, Sdt Jean-Marie 5 juillet 1952 (noyé)

Leroux, Lcpl Jean-Claude 19 janvier 1953 (tué au combat)

Maisonneuve, Sdt Jean-Pierre 6 janvier 1953 (tué au combat)

Major, Sdt Wilfrid-J. 19 août 1952 (tué au combat)

Martin, Sdt Rémi-J. 27 novembre 1951 (tué au combat)

Mathieu, Sdt Olier 4 septembre 1952 (tué au combat)

Mercier, Sdt Armand-J. 17 août 1952 (tué au combat)

Mercier, Sdt Jean-Roch 25 novembre 1951 (tué au combat)

Michaud, Sdt Normand-J. 4 décembre 1951 (blessures mortelles)

Monette, Sdt Jean-Paul 22 juin 1953 (tué au combat)

Moreau, Sdt Herman-J. 20 mai 1953 (tué au combat)

Morin, Cpl Aimé-J. 10 avril 1953 (tué au combat)

Morin, Sdt Camille-J. 6 août 1952 (noyé)

Ouellette, Normand-J. 15 août 1952 (blessures mortelles)

Paillé, Lt Albert-Ernest 21 octobre 1951 (tué au combat)

Paquette, Sdt Jean 24 novembre 1951 (tué au combat)

Parent, Sgt Dominique 1er janvier 1952 (noyé)

Pelletier, Sdt Albert 10 octobre 1952 (accident)

Perry, Sdt Thomas Edward 15 août 1952 (tué au combat)

Piché Sdt Sergeant 28 septembre 1951 (tué au combat)

Pilote, Sdt Régis 9 avril 1953 (accident)

Poirier, Lcpl Bernard 20 juillet 1951 (tué au combat)

Poirier, Sdt Maurice 10 novembre 1951 (accident)

Prieur, Lcpl Arthur 27 août 1952 (accident)

Proulx, Sdt Albert-F. 16 juillet 1953 (accident)

Prud'homme, Sdt Narcisse 18 septembre 1952 (blessures mortelles)

Racine, Sdt Raymond 23 octobre 1953 (disparu présumé mort)

Ramage, Sdt Edgar 5 janvier 1953 (accident)

Régimbald, Sdt André-Adélard 5 septembre 1952 (tué au combat)

Rochon, Sdt Antoine-René 24 novembre 1951 (tué au combat)

Roy, Sdt Benoît 8 octobre 1952 (accident)

Saint-Germain, Sdt Fernand 8 octobre 1952 (accident)

Sanscartier, Sdt Hector 1er juillet 1952 (accident)

Sénéchal, Sgt Charles-Édouard 23 avril 1952 (accident)

Tremblay, Sdt Georges 23 juin 1952 (disparu présumé mort)

Tremblay, Lcpl Marcel 23 octobre 1951 (accident) RCASC

Tremblay, Sdt Paul-Émile 6 septembre 1952 (tué au combat)

Tremblay, Sdt Paul-Émile 17 décembre 1952 (maladie)

Vaillant, Sdt Philippe 7 octobre 1952 (tué au combat)
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re: soldats morts en Corée

Messagepar admin sur 05 Mai 2008 15:03

Réponse suite à  la présentation précédente sur la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/30992

sous le titre : Re : soldats morts en Corée

samedi 19 janvier 2008, 20 h 46 min 02 s
Objet : Re: soldats morts en Corée

Monsieur Dulac,

Les soldats canadiens fusillés, dont cinq Québécois du Royal 22e Régiment, ont été condamnés par des cours martiales britanniques sur le front de France et de Belgique pendant la guerre 1914-18, probablement en 1915.

Il n'existe aucun régistre de ces cours martiales.

En Corée, le major Yvan Dubé a été tué par une balle de son propre pistolet, que son ordonnance, un Coréen, était en train de nettoyer. Il en est responsable car un officier doit prendre personnellement soin de son arme personnelle. J'ai rencontré sa veuve, une très belle femme, montréalaise qui s'est lancée dans le commerce des voyages et a été tuée à  son tour dans un accident de voiture à  Bamako, au Mali. Non, je n'ai au aucune aventure avec elle. Nous nous sommes rencontrés au cours d'un examen par Mensa.

Le major Lionel Gosselin s'est tué lorsque son véhicule blindé a frappé une mine. Son frère, Yves, major lui aussi, est décédé le 23 janvier dernier à  l'âge de 84 ans. Il est enterré à  Saint Malachie de Beauce. J'étais avec Yves Gosselin à  Borden lorsque l'armée lui a appris la mort de son frère en Corée. C'était le 9 juillet 1951 si ma mémoire est bonne.

J'étais encore cadet et trop jeune pour faire la Corée. J'ai fait l'Afrique et le Moyen Orient, qui ne m''ont pas tué mais ont porté quelques coups dur à  la santé.(Malaria et fièvre dengue).

JRMS

Tiré de la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/30992
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Ce commandant condamme 11 de ses soldats

Messagepar admin sur 05 Mai 2008 19:18

Le responsable commandant Thomas-Louis Tremblay

Ce commandant condamne 11 de ses hommes à  être fusillés «pour l'exemple»

Histoire -

1900 Formation du 18e Batalion d'infanterie du Saguenay.

1914 (15 octobre) Mise sur pied du 22ed Batalion composé alors uniquement de volontaires francophones qui veulent aller combattre outre-mer ;

ce régiment a été formé à  l'instigation du docteur Arthur Migneault, homme d'affaires et ancien officier de milice, qui offre 50 000 $ pour aider à  son financement ; le colonel Frédéric Mondelet Gaudet, un officier d'artillerie formé au Royal Military College de Kingston, en est le premier commandant. Le 22e Batalion est affecté à  la 5th Brigade de l'armée canadienne.

==============

1915 (29 mai) Le 22e Batalion débarque du paquebot Saxonia à  Plymouth (Angleterre). (Septembre) Le 22e Batalion est posté dans les tranchées d'Hazebrook au sud d'Ypres (Belgique) (23 septembre) Le soldat Moïse Godin est tué au cours d'un combat devenant ainsi le premier membre du 22e Batalion à  mourir au front.

==============

1915-1918 Au cours de la Première Guerre mondiale, 5 584 hommes ont servi dans le 22e Batalion et 1 147 d'entre eux ont été tués au combat.

==============

1916 (26 février)

Thomas-Louis Tremblay, 28 ans, est nommé commandant du 22e Batalion, et Arthur Dubuc son adjoint. (Août-septembre)

Le 22e Batalion est transféré de Belgique en France, sur la Somme. (16-18 septembre)

Le 22e Batalion prend Flers-Courcelette (France), mais perd 300 hommes dont 207 tués. (1er octobre)

Le 22e Batalion perd 340 hommes dont au-delà  de 200 tués lors d'une attaque des tranchées allemandes Ragina au nord de Courcelette.

1917 Se plaignant du fait que la discipline laissait à  désirer au sein de son bataillon, surtout après la bataille de Courcelette, le commandant Thomas-Louis Tremblay* condamne 11 de ses hommes à  être fusillés «pour l'exemple» parce qu'ils s'étaient enfuis des tranchées ;

Gustave Comté (3 juillet),
Joseph La Lancette (3 juillet) et
Eugène Perry (11 avril),

sont fusillés pour désertion, alors que les sentences des 8 autres sont commuées par décision d'autorités supérieures à  Tremblay. (9-22 avril)

Le 22e Batalion compte 26 tués et 84 blessés lors de la Bataille de la Crête de Vimy.

(15 août-22 août) Le 22e Batalion perd 245 hommes, dont 32 tués, à  la Côte 70 située près de Lens.

(7 novembre-11 novembre) Le 22e Batalion perd 112 hommes, dont 17 tués, à  Passchendaele.

1918 Sur ordre du commandant Thomas-Louis Tremblay,

Arthur Dâgesse (15 mars) et

Léopold Délisle (21 mai)

sont fusillés pour désertion. (28 mai)

Le 22e Batalion perd 12 hommes, dont 3 tués, près de Boisleu-Saint-Marc.

(8 juin) Le 22e Batalion perd 40 hommes, dont 4 tués

(Joseph Kaeble est parmi eux) lors d'une attaque des Allemands près de Neuville-Vitasse-Mercatel.

(8 août-11 novembre) Bataille des Cent Jours.

(8 août) Le 22e Batalion perd 39 hommes, dont 5 tués, près de Wiencourt-L'Équipée.

(9 août) Le 22e Batalion perd 177 hommes, dont 23 tués, 150 blessés (Jean Brillant est parmi eux et en mourra le 10) et 4 disparus, à  Méharicourt.

(26 août) Le 22e Batalion perd 240 hommes, dont 22 tués, 207 blessés (dont Dubuc) et 11 disparus, lors de la prise de Chérisy.

(27-28 août) Le 22e Batalion perd 193 hommes, dont 22 tués, 147 blessés (George Vanier* y perd une jambe) et 24 disparus, avant d'atteindre la ligne Fresne-Rouvroy.

(2 octobre) Le 22e Batalion perd 35 hommes dont 8 tués en repoussant une attaque allemande à  Tilloy. (

7 novembre) Le 22e Batalion perd 35 hommes dont 4 tués en prenant Élouges.

Bibliographie :

Le Royal 22e Régiment 1914-1999 (Serge Bernier, Éditions Art Global, 1999).

Stanislas Tougas, 1896-1917 - Un des plus grands coeurs du 22e Bataillon (Rémi Tougas, Éditions du Septentrion, 2005).

==============

Tiré de la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/30992

Message communiqué par Claude Dulac.

La présentation actuelle de ce message est sous la responsabilité de Robert Bertrand
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re : soldats morts en Corée / J-RENÉ MARCEL SAUVÉ

Messagepar admin sur 05 Mai 2008 19:28

Re: soldats morts en Corée

Vous constatez qu'à  la guerre 1914-18, perdre 200 ou 300 morts d'un coup n'avait aucune importance.

Les blessés graves et estropiés ne se comptaient plus. Pendant la guerre des tranchées, l'armée britannique, sous l'imbécile Filed Marshal French et l'archi idiot de Field Marshal Kitchener, "héros" de la guerre des Boers en 1901 et du désastre de Gallipolli en 1915, l'armée britannique, dis-je, a perdu 250,000 hommes. Pas cher la tonne un homme.

Pendant la campagne d'Italie de 1943, le Royal 22e Régiment a perdu presque tous ses effectifs à  plusieurs reprises et devait attendre les recrues non entraînées venues de Québec pour reprendre les combats et perdre de nouveau tous ses effectifs.

Que, dans les temps actuels, on s'alarme lorsqu'il n'y a qu'un seul mort en Afghanistan, est un phénomène nouveau.

Pour ma part, j'attenda les syndicats militaires comme en Finlande, Suède, Hollande, Norvège et Allemagne pour imposer le frein aux "grands stratèges" bureaucrates qui sont tranquillement en possession de la vérité et dictent leur ligne de conduite aux autres qui combattent seuls en première ligne.

Les soldats vont cesser de se battre pour défendre les intérêts des oligarques, comme ils le font depuis les temps les plus reculés.

Voyez l'Est Africain et le Rwanda; La propagande parle de guerres d'ethnies. L'enjeu de la guerre: l'or, le cuivre, l'argent et le platine dont l'Est de l'Afrique, la région des lacs, regorge en quantités incroyables.

C'est la seule explication pour les 4 millions de morts de la région des lacs, surtout dans le Kinshasa oriental.

L'argent n'a ni odeur ni coeur.

Qui sont les instigateurs de cette guerre?

Le TSE, le Toronto Stock Exchange, les mines, rien que les mines.

Et qu'adviendra-t-il lorsque le Québec réalisera son indépendance et jettera dehors la bourse de Bay Street qui contrôle toutes les mines?

JRMS

Tiré du message présenté à  la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/31004
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re: Pusan, Corée / J-RENÉ MARCEL SAUVÉ

Messagepar admin sur 05 Mai 2008 19:47

J'en ai connu plusieurs. Le major Lionel Gosselin m'a recrûté et s'est chargé d'une partie de mon instruction.

J'ai connu le lieutenant Herman, j'étais officier cadet à  l'entraînement lorsqu'il s'est fait tuer.

Constatez qu'aucun sergent n'a été tué au combat. Les sergents s'occupent de logistique et ne se tiennent pas toujours proches de la ligne de feu.

Quant aux soldats fusillés pour désertions, vous m'en apprenez.

Où ces condamnations ont-elles eu lieu?

Je ne connais aucune cour martiale convoquée pour des cas de désertion.

Je vais essayer de tirer cette affaire au clair. Si des soldats ont été fusillés, soyez sûr que quelqu'un s'est vengé pour eux. L'année ni le lieu de leur condamnation n'est pas indiquée.

JRMS

CC.:

Claude Dulac <boise2002d@yahoo.ca>;
contact@afghanemb-canada.net <contact@afghanemb-canada.net>; Godin.Y@parl.gc.ca <Godin.Y@parl.gc.ca>;
nolinp@sen.parl.gc.ca <nolinp@sen.parl.gc.ca>; SLGenealogie@yahoogroupes.fr <SLGenealogie@yahoogroupes.fr>;
acq <acq@ancienscombattantsquebecois.com>;
bachand <bachac@parl.gc.ca>;
Jack - M.P. Layton <laytoj@parl.gc.ca>;
Marie-Thérèse TRACHY <trachy@globetrotter.net>
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re: soldats morts en Corée

Messagepar admin sur 17 Aoû 2008 20:50

Monsieur Dulac,

Les soldats canadiens fusillés, dont cinq Québécois du Royal 22e Régiment, ont été condamnés par des cours martiales britanniques sur le front de France et de Belgique pendant la guerre 1914-18, probablement en 1915.

Il n'existe aucun régistre de ces cours martiales.

En Corée, le major Yvan Dubé a été tué par une balle de son propre pistolet, que son ordonnance, un Coréen, était en train de nettoyer. Il en est responsable car un officier doit prendre personnellement soin de son arme personnelle. J'ai rencontré sa veuve, une très belle femme, montréalaise qui s'est lancée dans le commerce des voyages et a été tuée à  son tour dans un accident de voiture à  Bamako, au Mali. Non, je n'ai au aucune aventure avec elle. Nous nous sommes rencontrés au cours d'un examen par Mensa.

Le major Lionel Gosselin s'est tué lorsque son véhicule blindé a frappé une mine. Son frère, Yves, major lui aussi, est décédé le 23 janvier dernier à  l'âge de 84 ans. Il est enterré à  Saint Malachie de Beauce. J'étais avec Yves Gosselin à  Borden lorsque l'armée lui a appris la mort de son frère en Corée. C'était le 9 juillet 1951 si ma mémoire est bonne.

J'étais encore cadet et trop jeune pour faire la Corée. J'ai fait l'Afrique et le Moyen Orient, qui ne m'ont pas tué mais ont porté quelques coups dur à  la santé. (Malaria et fièvre dengue).

JRMS

Texte tiré de la page suivante

De : Marcel Sauvé <jrmsau@videotron.ca>
Envoyé le : samedi 19 janvier 2008, 20 h 46 min 02 s
Objet : Re: soldats morts en Corée

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/30992
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19


Retourner vers LES SOLDATS DU 22e morts en CORÉE

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron