UNE DOUZAINE DE SUICIDES PAR ANNÉE

Que se passe-t-il chez nos soldats pour devoir se suicider ? Ont-ils la préparation voulue ?

UNE DOUZAINE DE SUICIDES PAR ANNÉE

Messagepar admin sur 02 Mar 2008 11:13

Une douzaine de suicides par année chez les militaires

Mario Girard / mario.girard@lapresse.ca

La Presse

Au cours de la dernière décennie, 132 militaires canadiens en fonction ont mis fin à  leurs jours.

http://www.cyberpresse.ca/article/20080 ... ACTUALITES

Entre 1997 et 2007, l'armée canadienne a enregistré annuellement de 10 à  14 suicides chez ses soldats.

La grande majorité ont commis cet acte après leur retour de mission.

Quatre militaires ont attenté à  leurs jours alors qu'ils se trouvaient en Croatie, en Bosnie ou en Afghanistan.

Ces données des Forces armées canadiennes, obtenues par La Presse, surprennent Marc-André Boivin, directeur adjoint du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix.

«Je suis étonné de voir que le nombre de suicides demeure stable, car lorsque vous avez une augmentation du syndrome post-traumatique, ça vient avec une certaine détresse.» En effet, une étude récente du ministère des Anciens Combattants révélait la semaine dernière que le nombre de soldats souffrant du syndrome post-traumatique avait considérablement augmenté depuis la présence canadienne en Afghanistan.

Stress post-traumatique

Au cours des cinq dernières années, le nombre de soldats souffrant de problèmes psychiatriques est passé de 3501 à  10 252, alors que ceux touchés précisément par le syndrome de stress post-traumatique a connu une hausse vertigineuse, passant de 102 à  6504 en date du 31 mars 2007.

Le nombre de suicides chez les soldats canadiens diffère toutefois de celui observé dans l'armée américaine.

En 2006, il a atteint son plus haut sommet en 25 ans. Selon des chiffres rendus publics par le Pentagone, 102 soldats actifs se sont suicidés au cours de cette année, soit deux fois plus qu'en 2001.

Ce nombre prend des proportions alarmantes lorsqu'il est question de vétérans américains.

Des chiffres publiés l'automne dernier faisaient état d'une moyenne de 120 anciens soldats qui s'enlevaient la vie chaque semaine aux États-Unis.

«Il faut préciser que les missions canadiennes se font sous forme de rotation de six mois, alors que celles des Américains sont beaucoup plus longues», dit Marc-André Boivin.
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Une réalité inquiétante

Messagepar admin sur 18 Avr 2008 22:43

Une réalité inquiétante

Radio-Canada a appris que les Forces canadiennes sont aux prises avec une réalité inquiétante qu'elles ont souvent du mal à  admettre: le suicide chez leurs soldats.

Michel Sartori, major dans les Forces canadiennes, termine présentement une thèse de doctorat sur le sujet.

Au cours des dernières années, M. Sartori a effectué plusieurs demandes en vertu de la Loi sur l'accès à  l'information et analysé plusieurs rapports de la police militaire.

Selon ses données, entre 1994 et 2005, en moyenne, 16 militaires se sont suicidés chaque année.

Toutefois, à  partir de 2006, il a remarqué une forte tendance à  la hausse.

Ainsi en 2006, on rapporte 20 cas de suicide, dont 7 sont rapportés comme étant des morts subites faisant l'objet d'une enquête.

En 2007, 36 cas de suicide sont rapportés, dont 21 sont identifiés comme étant des morts subites.

Le major Sartori estime que ces cas de morts subites sont des suicides. La Défense nationale les a elle-même classés dans la liste des suicides.

« Je suis tombé en bas de ma chaise, je n'y croyais pas. Il a fallu que je révise le document au moins cinq, six fois », dit-il.

Le major Michel Sartori

Les données ne précisent pas si les militaires qui se sont enlevés la vie récemment ont servi en Afghanistan. Mais pour M. Sartori, il n'y a aucun doute que le service en zone de guerre a un lien direct avec la hausse du nombre de suicides.

Selon le Dr Greg Passey, psychiatre à  l'Hôpital général de Vancouver et ancien psychiatre militaire, la situation est très inquiétante. Il ajoute que la situation empirera au fur et à  mesure du prolongement de la mission canadienne en Afghanistan.


Les deux spécialistes croient que pour contrer le phénomène, les Forces canadiennes devront d'abord admettre l'ampleur du problème. La Défense nationale ne rapporte seulement qu'une douzaine de suicides par année.

Des chiffres contestés

Les Forces canadiennes affirment de leur côté que le taux de suicide des militaires n'augmente pas, au contraire, il diminue. Dans un courriel envoyé à  la Presse canadienne, le lieutenant-colonel Jamie Robertson soutient que le taux de suicide a été inférieur entre 2005 et 2007 par rapport à  celui enregistré entre 2000 et 2004.

Le militaire soutient que le taux de suicide dans les Forces canadiennes est inférieur à  celui que l'on retrouve dans la population en général. Il dit ainsi qu'entre 2000 et 2004, le taux de suicide dans la population masculine au Canada était d'environ 25 sur 100 000 hommes, ou un sur 4000, alors que dans les Forces canadiennes, il était de 19,1 sur 100 000 hommes, ou un sur 5236.

Entre 2005 et 2007, le taux de suicide chez les militaires se situait à  16,1 sur 100 000, ou un sur 6211.

Le lieutenant-colonel Robertson admet toutefois qu'il est impossible de comparer ces derniers chiffres avec le taux de suicide dans la population masculine canadienne, car Statistique Canada n'a pas encore dévoilé les informations pour ces années.

Les Forces canadiennes compte environ 87 000 militaires, dont 62 000 dans la Force régulière et 25 000 dans la Réserve.

Radio-Canada.ca avec Presse canadienne

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Na ... usse.shtml
Mise à  jour le vendredi 18 avril 2008 à  17 h 01
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19


Retourner vers POURQUOI EN ARRIVER LÀ ?

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron