Un changement de vocation

34 régiments différents au Québec avec des archives militaires qui sont éparpillées. C'est l'occasion rêvée pour regrouper les archives et les mettre en valeur.

Un changement de vocation

Messagepar admin sur 16 Aoû 2008 23:11

Le Conseil des monuments et site prône un changement de vocation

Pierre-André Normandin / Le Soleil / Québec / Le lundi 07 avril 2008

La reconstruction du Manège militaire ne presse pas, soutient le Conseil des monuments et sites du Québec, qui lance l´idée de carrément changer la vocation du site. Les activités militaires n´y ont plus leur place, dit sa présidente, Louise Mercier.

Cette dernière le reconnaît, la position de son organisme voué à  la défense du patrimoine architectural risque de froisser les citoyens de Québec ayant un profond sentiment d´appartenance envers le bâtiment ravagé par le feu vendredi soir. Mais il faut le replacer dans son contexte historique, plaide-t-elle. Au moment de le construire, le Manège était situé en périphérie de la ville. à  l´époque, la Grande Allée était loin d´être l´artère commerciale achalandée d´aujourd´hui.

«Pour des fonctions militaires, c´était important comme site. Mais une fois le bien disparu en grande partie, la question qui se pose est de savoir si on doit toujours utiliser ce site à  des fins militaires puisqu´il est maintenant enclavé dans la ville», souligne Mme Mercier.

L´appel du maire Régis Labeaume pour une reconstruction rapide est beaucoup trop précipité, juge la présidente du Conseil. «Je comprends que c´était beaucoup l´émotion qui faisait parler les gens parce qu´on a tous une histoire avec ce bâtiment», dit-elle.

Même si le Conseil prône un changement de vocation, sa présidente dit ne pas avoir de projet en tête pour ce site. «On est, un peu comme tout le monde, saisis par l´événement. Tout ce qu´on dit, c´est qu´on peut réfléchir à  tout ça puisque la situation s´y prête malheureusement.» Mme Mercier rappelle que la décision appartient au gouvernement fédéral, propriétaire du terrain.

Contre le façadisme

Le Conseil s´oppose fermement au façadisme, qui consiste à  intégrer une partie d´un bâtiment à  une nouvelle construction. «On ne peut pas prétendre préserver le patrimoine en ne conservant qu´une partie de la façade», dit Mme Mercier.

Son organisation tient d´ailleurs le même discours dans le dossier de la façade de l´église Saint-Vincent-de-Paul qu´elle préférerait voir disparaître. «Vaut mieux un bâtiment dont l´architecture moderne s´intègre dans le site plutôt qu´un bâtiment qui conserve des éléments. L´architecture, ce n´est pas juste une façade, c´est organique. C´est à  la fois les éléments intérieurs et extérieurs.»

Par ailleurs, Mme Mercier craint que la chaleur du brasier ait altéré le mortier et les pierre des murs encore debout. «Si jamais il y avait reconstruction, il faudrait déposer pierre par pierre pour recommencer. C´est insensé.»

L'équipe de Cyberpresse vous suggère :
«On dirait une veillée au corps»

http://www.cyberpresse.ca/article/20080 ... 3/CPSOLEIL

Ottawa s´engage à  reconstruire

http://www.cyberpresse.ca/article/20080 ... 3/CPSOLEIL

Au moins trois ans sans Manège

http://www.cyberpresse.ca/article/20080 ... 3/CPSOLEIL
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Retourner vers Le Manège militaire : lieu des archives militaires du Québec

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron