DEVOIR DE MÉMOIRE, une obligation morale

Il nous faut parler des autres pour comprendre ce que les autres ont également vécu. Cela ressemblerait-il étrangement avec ce que nous aurions également vécu, ici, au Québec, et ailleurs dans le monde, comme "colons" au service des « mères-patries »?

DEVOIR DE MÉMOIRE, une obligation morale

Messagepar admin sur 06 Mai 2008 22:56

De : "Robert Bertrand" <robert.bertrand.que@...>
Date : VEN 2, DÉC 2005 11:11
Objet : Anciens combattants africains / Devoir de mémoire

Toute histoire a différentes facettes. Que l'on soit anciens combattants Africains ou anciens combattants Québécois.

Bien sûr, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre.

Il y a eu mobilisation dans plusieurs Pays Africains appelés colonies.

Il y a eu mobilisations en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Les Colonies n'étaient-elles pas des Pays existants et dénommés comme tels ?

Les colonies n'avaient-elles pas un nom de Pays ?

Les colonies Françaises ou Anglaises étaient des Pays sous une responsabilité Française ou Anglaise. Les colonies étaient PAYS.

COMMENT LES EMPIRES SE SONT-ILS SERVIS DE LEURS « COLONS »?

Ils sont Français ou Anglais juste le temps qu'il faut servir les intérêts des Empires sur les champs de bataille et pour mourir sur l'un ou l'autre des champs de bataille et se faire enterrer comme entité française ou anglaise.

La guerre ou les guerres terminées, ils seraient devenus citoyens de leurs Pays respectifs.

Cela arrangeait bien les Empires de l'époque contrôlés qu'ils étaient, comme actuellement, par des financiers véreux.

======

ON REND HOMMAGE AUX ANCIENS COMBATTANTS, AUX SOLDATS « INCONNUS » ! LEUR BONNE CONSCIENCE EST SATISFAITE.

Lorsqu'il y a des manifestations officielles du premier, du trois ou du onze novembre, chez les EMPIRES, les drapeaux qui sont présents, quels sont-ils ?

Tous les drapeaux de tous les Pays d'où provenaient des soldats ne devraient-ils pas être présents de façon égale ? N´est-ce pas le cas ? Fait-on mention des Pays d'où sont venus ceux qui sont morts ?

On les a mobilisé, de gré ou de force dans leurs Pays d'origine, ils sont venus mourir et on les a enterrés pour ceux qui sont morts. Sur leurs tombeaux on écrira fièrement : " mort pour la France " ou quoi d'autres ?

Les autres, les vivants, les survivants, on les retourne chez eux et voyez les témoignages des survivants qui osent parler.

Les Québécois qui sont morts ne parlent plus, non plus!

Il faut voir et comprendre le cheminement depuis le moment de la mobilisation et le moment de leur mort.

Mort sous le commandement de qui ? sur quel champ de bataille ? et combien de temps ont-ils vécu sous les ordres des Généraux ou des Commandants du Pays dont ils devenaient les "serviteurs" ou les "esclaves" ou les "objets à  leurs services" ? ou quoi d'autres ?

Combien de temps les a-t-on nourri sur les champs de bataille ? Avions-nous une bouffe adéquate ? Les Français eux-mêmes, ne se nourrissaient-ils pas de «gazon» ? Quelle nourriture alors pour les « colons » ?

Si, dans certains cas, l'on se permet de parler de "boucheries" est-ce parce que les Alliés du temps savaient qu'ils auraient moins de bouches à  nourrir si on les envoyait sur tel ou tel champ de bataille ?

Pouvait-on nourrir convenablement des millions d'arrivants des colonies venus pour combattre l'ennemi ? Nous a-t-on fait la preuve de tout çà  ?

Pourquoi avoir mobilisé autant de soldats et les avoir transportés sur divers fronts si on n'était si peu préparé tant dans les armements que dans l'entretien et le ravitaillement ?

N'y a-t-il pas des irresponsabilités qu'il nous faille mettre en évidence ?

On ne visite pas trois cents cimetières, on ne parcourt pas divers champs de bataille, on ne visite pas des dizaines de musées de guerre et de paix, on ne parle pas à  différents responsables de ces musées, on ne lit pas les divers panneaux descriptifs des activités de guerre sur les sites de ces confrontations, on ne visite pas les grands monuments à  la gloire des Pays plutôt qu'à  la gloire des soldats morts sans que l'on ne fasse une certaine analyse et que l'on puisse tirer un certain nombre de conclusions.

On aurait agi lors de la Deuxième grande guerre avec les mêmes principes que la Première. Le "devoir de mémoire" n'aurait jamais été fait ou s'il a été fait, on aurait répété les mêmes agirs de la part des responsables.

Des moments de Gloire, bien sûr, pour ceux qui ont survécu à  ces champs d'«abattoirs » et à  ces « boucheries »" et à  ces « carnages »!

« Abattoirs » « boucheries » ou « carnages » signifient que des êtres humains, chez les Alliés, ont été conduits et menés, plus ou moins volontairement, vers une mort certaine. Si les mots veulent dire encore quelque chose.

Je vous le demande:

Quelle différence y aurait-il entre envoyés des gens dans les chambres à  gaz ou les envoyés sur différents champs de bataille ?

Quels procès, pour les uns, et quels procès, pour les autres ?

DEVOIR DE MÉMOIRE.

et je signe,

Robert Bertrand, responsable,
Comité de reconnaissance, "JE ME SOUVIENS" des Anciens Combattants Québécois.

cc: journal.la.mee@...
Journal Le Devoir
Vigile : Bernard Frappier
Marc Pottier, Mémorial de Caen
============

http://www.journal-la-mee.info/SPIP-v1- ... ticle=1290
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Re : Anciens combattants africains / Devoir de mémoire

Messagepar admin sur 07 Mai 2008 00:15

De : "Robert Bertrand" <robert.bertrand.que@...>
Date : VEN 2, DÉC 2005 22:06
Objet : Re : Anciens combattants africains / Devoir de mémoire

En effet, on a un travail de mémoire à  faire connaître.

Et les Québécois n'ont rien à  se reprocher de l'ensemble de leurs actions.

Je suis fier d'être Québécois, je le dis, je le répète à  tous ceux qui sont autour de moi.

On me salue, maintenant, sur la rue, en me disant: "Salut le Québécois!"

Qu'est-ce que je peux demander de mieux ?

Ils ont compris ce que je suis.

Salutations amicales à  vous tous.

Robert Bertrand

====
Texte paru à  la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/17910
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Mémoire des soldats morts

Messagepar admin sur 07 Mai 2008 00:24

De : José Fontaine <Jose.Fontaine@...>
Date : LUN 5, DÉC 2005 22:46
Objet : Mémoire des soldats morts

Rendre hommage à  toutes les victimes innocentes de l´histoire, voilà  le résumé de ce que veut faire Robert Bertrand. Parlant des victimes du génocide, Jankélévitch a écrit magnifiquement: «Si nous cessons de penser à  eux, ils seront anéantis définitivement.»

Les troupes coloniales belges ont été utilisées dans les deux guerres en Afrique. Je ne suis pas sûr qu´elles y aient été toutes bien traitées.

Les troupes de Léopold II ont massacré tant et plus au Congo, pour terroriser les Noirs en vue de les contraindre à  travailler à  la récolte du caoutchouc qui explique la plupart des grands monuments de Bruxelles (Le Palais Royal, le Cinquantenaire, les fameuses serres de Laeken, d´autres monuments grandioses qui enlaidissent Bruxelles pour l´éternité, y compris la Basilique de Koekelberg et le Musée de Tervuren).

Il y a eu 10 millions de morts selon certaines estimations.

Léopold II était certes haï en Belgique elle-même.

Sur les régiments québécois, il me semble qu´il doit y avoir des ouvrages historiques.

Par le plus grand des hasards, je fais des recherches sur les dix-huit jours de résistance de l´armée belge face aux Allemands en mai 1940. Il s´avère de plus en plus (et je reçois des témoignages concrets), que les régiments wallons ont porté la part la plus lourde de cette lutte, alors qu´ils étaient les moins nombreux. Je n´accuse les Flamands de rien du tout, je ne les juge pas.

C´est vrai que j´ai été heurté peu après le passage de Robert par la présence d´Indiens venus rendre hommage à  leurs morts le 11 novembre dans des cimetières canadiens (en Flandre).

C´était bien qu´ils le fassent mais qu´en est-il des Québécois? C´est comme si, eux, étant blancs, pouvaient être considérés comme n´ayant lutté que pour leur pays, ce dont on se doit de douter.

Mes grands-parents m´ont parlé des combattants canadiens à  Jemappes. Dans le cimetière de cette localité, je croyais qu´il y avait des tombes de Québécois. Il y a des tombes de soldats canadiens (une vingtaine).

Nos destins sont liés. On pourrait se demander ce qu´ont éprouvé les Québécois à  lutter en France... Il doit exister des témoignages.

JF
=======

Texte paru sur la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/17934
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19


Retourner vers ANCIENS COMBATTANTS AFRICAINS = SÉNÉGALAIS, MAROCAINS, ALGÉRIENS ET AUTRES

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron