INTERNÉS À HONG KONG

Nos soldats sont internés dans des camps de travaux forcés à Hong Kong et au Japon. La compensation : 1.00 $ par jour.

Modérateur: ACQ - Général

INTERNÉS À HONG KONG

Messagepar admin sur 20 Jan 2008 11:48

Des Québécois ont été internés dans des camps à  Hong Kong et combien y sont morts ?

"Les soldats canadiens envoyés en 1941 à  Hong Kong afin de défendre la colonie anglaise dans l'éventualité d'une agression japonaise ne sont pas préparés à  une attaque aussi soudaine et brutale.

Les membres du Royal Rifles of Canada, un bataillon bilingue du Québec, et du Winnipeg Grenadiers n'ont pas reçu l'entraînement nécessaire.

En 17 jours seulement, les Japonais occupent Hong Kong, qui capitule le jour de No´l 1941.

Les prisonniers sont internés dans des camps de travaux forcés à  Hong Kong et au Japon, soumis à  des sévices et à  la torture, sous-alimentés et dévastés par les maladies (pellagre, paludisme, tuberculose, maladies tropicales). "

Estimant que les vétérans de Hong Kong n'ont pas reçu les dédommagements appropriés, l'Association des amputés de guerre dépose en 1987 une demande d'indemnisation devant la Commission des droits de l'homme des Nations unies à  Genève. La Commission des droits de l'homme déclare en 1992 ne pas pouvoir donner suite à  la requête.

Les amputés de guerre se tournent alors vers le Comité permanent des affaires étrangères. Ce comité recommande au ministre des Anciens Combattants que le Canada dédommage les vétérans de Hong Kong.

La demande est alors amenée à  la Chambre des communes au printemps 1998.

La seule indemnité accordée aux survivants des camps de détention japonais est un maigre montant de 1 $ par jour d'internement, pour un total de 1344 $ payé en 1952 au moment de la signature du traité de paix.

Considérant qu'il avait renoncé à  toutes prétentions à  l'égard du Japon en signant le traité de paix, le Canada n'effectue alors aucune autre démarche pour obtenir des fonds d'indemnisation des victimes des crimes de guerre.

Les prisonniers de guerre des Japonais au lendemain de la bataille de Hong Kong de 1941 ont dû effectuer des travaux forcés dans des conditions inhumaines pendant les 44 mois de leur détention.

Après la guerre, les survivants des camps demandent réparation pour leurs années de captivité, mais en vain.

Comme le rapporte Sylvie Lépine, le 11 décembre 1998, le Canada annonce qu'une indemnisation de 24 000 $ sera accordée aux survivants et à  leurs veuves, ce qui représente 18 dollars par jour de détention.

Jour du Souvenir, soldats oubliés

HYPERLIENS

Dossier des Archives de CBC sur le même sujet

Continuing the Fight: Canada's Veterans

Dossiers connexes des Archives

Des femmes sur tous les fronts

Des journalistes racontent la Seconde Guerre mondiale

L'ennemi intérieur 1939-1945

Le Canada dans la tempête du désert

Les militaires du Royal 22e Régiment

Soldats canadiens en Corée

Partenaires du programme Culture canadienne en ligne
Semaine des anciens combattants 2003 - Anciens
Combattants Canada

Sites externes
La démocratie en guerre - Musée de la guerre.ca

Anciens combattants autochtones - Les amputés de guerre du Canada

La marine marchande - Les amputés de guerre du Canada

http://archives.radio-canada.ca/IDC-0-9 ... enir/clip5

=========
Transmis par : Robert Bertrand
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

Retourner vers INTERNÉS À HONG KONG ET AU JAPON

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron