En AFGHANISTAN, nos soldats agissent comme « PEACEMAKERS »

Il faut qu'un Pays déclenche une guerre pour que nos soldats soient considérés comme des VÉTÉRANS et puissent bénéficier des avantages d'être des VÉTÉRANS.

Le Canada n'a pas déclenché de guerre contre l'Afghanistan. Donc, nos soldats agissent comme des « peacemakers ». JRMS (RENÉ-MARCEL SAUVÉ).

En AFGHANISTAN, nos soldats agissent comme « PEACEMAKERS »

Messagepar admin sur 14 Sep 2008 21:06

Les soldats qui vont combattre en Irak et en Afghanistan ne sont pas des soldats de temps de guerre mais des "peacemakers".

Ce n'est pas un jeu de mots. Cela veut dire qu'ils ne sont pas considérés comme des vétérans et n'ont pas droit aux bénéfices des vétérans.

La déclaration de guerre, qui suspend les libertés civiles rend les combattants passibles d'une part, d'être jugés par les conseils de guerre et de l'autre, d'être reconnus vétérans avec tous les bénéfices inhérents à  ce statut,

dont de l'argent pour vivre en cas de besoin,

des soins médicaux spéciaux,

assistance juridique,

assistance pour trouver un emploi,

prêts pour acheter une maison ou un commerce, etc.

C'est la même chose au Canada, qui n'est pas en guerre ni avec l'Irak ni avec l'Afghanistan. Les soldats tués ou blessés ne sont pas traités comme des vétérans.

EN 1970, CONTRE LE QUÉBEC = UNE DÉCLARATION DE GUERRE

Par contre, monsieur Therrien, la Loi des mesures de guerre passée contre le Québec de 1970 est une déclaration de guerre contre le Québec.

Dans ce cas, les soldats qui étaient en service au Québec pendant cette période sont des vétérans.

C'est ce que je travaille à  faire reconnaître, mais au Canada, aucun politicien n'est tenu à  aucun engagement.

C'est que le Canada est un Kingdom, sous la Reine d'Angleterre, qui n'est tenue à  aucune promesse ni engagement. Elle fait ce qu'elle fait àƒÂ¢à‹â€ à‚
"at leisure", selon son bon plaisir, comme autrefois le roi de France.

La solution à  ce problème:

les syndicats militaires comme en Scandinavie, en Hollande et en Allemagne.

Le soldat, l'aviateur et le marin de guerre sont protégés contre les abus des autorités.

è Chypre, dans les montagnes de Kyrenia, j'ai vécu six mois avec les Finlandais et les Suédois. En Allemagne, j'ai vécu deux ans avec la nouvelle armée allemande, qui ne ressemble en rien à  l'ancienne Wehrmacht. Les autorités ont perdu leur autoritarisme dans tous les cas.

En 1971, les Canadian Armed Forces ont fait des pieds et des mains pour ne pas que les soldats canadiens introduisent un syndicat.

Vous pouvez être sûr que cette initiative venait des soldats Québécois.

CelA vous donne une idée de ce que peut représenter l'état officiel de guerre.

Le gouvernement des États Unis ne veut pas payer les vétérans mais consent à  débourser des sommes colossales pour les tizamis des lobbies et des entreprises qui fournissent les armées. Big money.

JRMS

============================

Tiré de la page suivante :

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/33019
Dernière édition par admin le 14 Sep 2008 21:24, édité 1 fois au total.
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19

LA NÉCESSITÉ D'UN SYNDICAT POUR LES SOLDATS (R-M. SAUVÉ)

Messagepar admin sur 14 Sep 2008 21:20

Monsieur René-Marcel Sauvé réponde à  une intervention de monsieur François Therrien sous le titre de

Les États-Unis ne sont pas actuellement en guerre, selon un juge américain

http://cf.groups.yahoo.com/group/Pour-l ... sage/33025

Contrairement à  un préjugé populaire très répandu et fondé sur l'ignorance crasse, le militaire est un être seul et sans défense.

J'ai passé une partie importante de mon séjour dans l'armée à  aider des militaires à  présenter des griefs, afin de les protéger contre toute injustice de la part des autorités.

Les gens que j'ai aidés comprenaient des officiers, dont des officiers supérieurs, qui avaient accédé à  un grade élevé, non parce qu'ils possédaient la compétence, mais parce qu'ils étaient inoffensifs sur le plan politique. Ils faisaient pitié.

J'ai aidé d'autres officiers, dont des officiers féminins du corps médical, des sous-officiers, y compris des policiers sans défense parce qu'incapables de s'exprimer, parce que dépourvus d'instruction suffisante, aussi des simples soldats, moins exposés que les gradés mais exposés à  des accusations sans fondements et contre lesquelles ils sont sans défense.

Ce qui m'a permis de rendre ces services, c'est que j'ai fait des études en relations industrielles avant de me lancer en géographie et en géopolitique. J'ai été élève du Jésuite Émile Bouvier, qui avait fondé ce département à  l'Université de Montréal. C'était en 1950.

Un bon syndicat peut rendre de grands services et je l'ai vu chez les Finlandais et les Suédois.

En Allemagne, j'ai été en contact avec la Bundeswehr, la nouvelle armée allemande. L'atmosphère n'est plus celle de l'ancienne Wehrmacht. Les officiers aussi sont syndiqués et forment une Fraternité. Il n'y a plus d'arbitraire et tout le monde se sent en sécurité.

La question qui reste entière: combien de militaires Québécois sont conscients de la nécessité de fonder un syndicat militaire? Je vais essayer de le trouver et de m'impliquer encore une fois. La première fois s'est soldée par un échec. Je vais essayer encore une fois.

Salutations

JRMS
admin
Site Admin
 
Messages: 239
Inscrit le: 22 Juin 2007 16:19


Retourner vers NOS SOLDATS EN AFGHANISTAN = DES « PEACEMAKERS ». SERAIENT-ILS FAUSSEMENT PROTÉGÉS ?

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron