Anciens Combattants Québécois

 

 

TENSION POLITIQUE

LORS DU JOUR DU SOUVENIR

À QUÉBEC

 

 

Je vous le demande,

pourquoi,

lors de la cérémonie du Souvenir du 11 novembre

qui a lieu à Québec,

à la Croix du Sacrifice sur la Grande-Allée à Québec,

devant l’Assemblée nationale du Québec,

avec les représentants officiels du Québec,

on ne doit pas voir de drapeaux du Québec ?

 

D’où viennent de tels ordres ?

 

Qui donc profanons-nous en utilisant

le drapeau du Québec sur le territoire du Québec

lors d’une cérémonie officielle du Québec,

avec le Premier Ministre du Québec ?

 

Si nous ne profanons rien,

pourquoi n’avons-nous pas une cérémonie digne du Québec

avec le drapeau du Québec ?

 

Qui nous défend d’agir en notre nom ?

 

 

 

Cérémonie à la Croix du Sacrifice,

près de l’Assemblée nationale du Québec

pour le Jour du Souvenir,

11 novembre 2007

 

 

Sur la première photo, c’est la couronne réservée pour le

Lieutenant-Gouverneur du Québec,

digne représentant de la Reine britannique et de tous ses territoires

 

J’attire votre attention à la couronne de fleurs suivante

qui est près du responsable pour la distribution des couronnes de fleurs

dûment préparée par les responsables militaires

 

Cette deuxième couronne,

c’est celle réservée au Premier Ministre du Québec.

 

Si vous allez voir le film

préparé pour le 11 novembre 2006,

vous constaterez que

c’est la même couronne que le Premier Ministre du Québec

va déposer en 2007, en 2008, en 2009…

Le Premier Ministre du Québec est visible,

 

(voyez entre la 31e minute et la 33e minute du vidéo)

avec la couronne qu’il dépose en 2006.

 

On ménage sur les fleurs. 

 

 

 

On rend hommage,

en cette journée du Souvenir,

aux Anciens Combattants Québécois.

15 000 et plus sont morts sur différents champs de bataille.

 

Vous ne connaissez pas les noms de nos soldats ?

Ne vous en faites pas,

le Premier Ministre du Québec non plus, ne les connaît pas.

 

 

On rend hommage à tous des inconnus.

 

Pour connaître nos soldats morts,

voyez la page suivante qui vous présente

les 30 régiments établis au Québec

et les noms des soldats morts dans chacun de ses régiments.

 

 

 

Est-ce normal, après 90 ans

que nous n’ayons aucun monument présentant les noms de nos morts ?

 

 

On déplace entre 700 et 800 militaires, la fanfare,

les vétérans toujours vivants

et on amène les couronnes de fleurs

qui ont été utilisées l’an passé, l’année d’avant et de l’autre année avant.

 

Ces couronnes, vous le comprendrez, on y a fait attention,

on ne veut surtout pas se les faire voler !

 

Quand le ridicule ne tue pas !

 

 

 

Cette jeune personne va remettre cette couronne au Lieutenant-Gouverneur

que l’on peut voir s’avancer sur la deuxième photo de cette page

 

 

 

 

Le 12 novembre 2007, une entrevue avec TQS.

Robert Bertrand est interviewé par Gérard Deltel

 

http://www.dailymotion.com/BenOrdinaire/video/5852906

 

-----------------------------------

 

Cérémonie à la Croix du Sacrifice,

près de l’Assemblée nationale du Québec,

le 11 novembre 2006.

 

François Therrien est à la caméra

 

Robert Bertrand porte le drapeau du Québec

 

Voir le vidéo de cette production

 

http://video.google.fr:80/videoplay?docid=8710931784018065953

 

 

Nous sommes arrivés vers 10h15 a.m.

alors que les militaires arrivent sur les lieux vers 10h40 a.m.

La cérémonie officielle commence.

Nous sommes placés juste devant la Croix du Sacrifice

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes les seuls qui avons un drapeau du Québec,

devant l’Assemblée nationale du Québec,

à la Croix du Sacrifice sur la Grande-Allée à Québec

pour le Jour du Souvenir

des militaires québécois qui ont perdus leurs vies sur différents champs de bataille

puisque la cérémonie est présidée par le Premier Ministre du Québec.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On s’en rend compte, la cérémonie vient tout juste de se terminer.

 

Encore beaucoup de personnes circulent tout autour de la Croix du Sacrifice.

 

 

Voyez ce qui suit :

 

 

On retire toutes les couronnes de fleurs

qui ont été officiellement déposées devant la Croix du Sacrifice

 

Cela ne fait pas plus d’une heure

que ces couronnes ont été placées là

par les Autorités officielles

et tous les groupes et organismes

qui ont rendu hommage aux soldats Québécois

morts sur différents champs de bataille

 

 

Les couronnes de fleurs sont disparues.

 

On va se servir des mêmes couronnes de fleurs l’an prochain.

 

Comme si le Gouvernement du Québec,

la Ville de Québec,

les Consulats présents,

les officiels qui ont déposé des couronnes

n’avaient pas les moyens de se payer une couronne de fleurs naturelles

pour marquer leur hommage qu’ils veulent rendre aux soldats.

 

 

Entre nous, ne pourrait-on pas leur dire ?

 

Si vous n’avez pas les moyens de vous payer une couronne de fleurs

une fois par année, restez-donc chez vous.  Ne venez pas parader 

pour simplement vous faire voir.

 

Honte à tous ces collaborateurs

de petites semaines

qui ne sont pas capables de se payer une couronne de fleurs pour

le Jour du Souvenir

 

 

 

 

 

Ils sont à Québec,

mais on est capable de se payer des petits drapeaux du Canada

pour les laisser là !

 

Qui donc a donné aux enfants d’une école de la Ville de Québec

les drapeaux du Canada pour marquer le Jour du Souvenir,

à la Croix du Sacrifice de Québec,

pour les Anciens Combattants Québécois ?

Deux ministres du Québec

se faisaient photographier, en 2007, avec les élèves d’une école.

Cela fait bien d’avoir des drapeaux du Canada

lors d’une cérémonie officielle du Québec !

 

Aucun drapeau du Québec

pour la cérémonie officielle du Québec.

 

Les collaborateurs en ont pour leur argent !

 

Les fleurs, il y a danger de se les faire voler !

 

Les drapeaux, personne ne va les voler ! 

 

De plus, on se sert des enfants

pour se faire prendre en photo pour des projets futurs d’élections.

 

 

 

 

Tout au long de la cérémonie,

notre présence avec le drapeau du Québec dérangeait la police militaire.

 

Deux gardes sont venus nous parler pour se rassurer.

 

Nous étions près du trottoir. 

Un garde me demande de reculer de quelques pas

parce qu’ils veulent me parler.

J’étais là depuis près de trois quart d’heures et personne.

C’est à un moment précis que ces gardes sont venus m’interroger.

 

Je leur dis qu’ils pouvaient me parler de l’endroit où j’étais placer.

 

Un geste sur moi me faisait comprendre

que j’étais mieux de reculer de quelques pas.

 

Je leur demande ce qu’ils veulent savoir, ce qu’ils veulent faire ?

 

Je m’adresse au caméraman et je lui dis de suivre

tous les gestes qu’ils pourraient faire à mon égard.

 

Quelques mots et finalement on me dit de reprendre ma place.

 

Devant près de 800 militaires en parade

et devant les Anciens Combattants du Québec présents sur les lieux,

face à l’Assemblée nationale du Québec,

à la Croix du Sacrifice de Québec,

un citoyen avec le drapeau du Québec

n’était pas le bienvenu pour ces policiers militaires.

 

Ces policiers militaires recevaient

des ordres de qui pour venir nous voir ?

 

 

 

Un Québécois, fier de ce qu’il est,

ne devrait pas se présenter

lorsque des militaires de régiments québécois

font des cérémonies officielles avec le Premier Ministre du Québec ?

 

Ne trouvez-vous pas qu’il y ait quelque chose d’étrange ?

 

Si vous regardez la vidéo de la cérémonie de 2006

vous les voyez passer à quelques reprises devant nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La venue à notre rencontre de la police militaire coïncidait

avec la Madame présente à la tribune d’honneur.

 

Voulait-elle qu’on la remarque ?

 

 

Cérémonie du Jour du Souvenir,

le 11 novembre 2007,

au Cimetière de Côte des Neiges, à Montréal

 

 

Voyez la différence entre la qualité des couronnes de fleurs

déposées en l’honneur des Anciens Combattants Québécois.

 

Deux cérémonies. 

Une avec le vrai monde qui agit en vrai monde.

 

L’autre cérémonie pour les parades.  Pour bien paraître.

Ils jouent aux officiels avec des fleurs artificielles.

 

En plus, ils les ramassent. 

Ils ne veulent pas que l’on touche à ces fleurs

pour éviter de se rendre compte

que nous avons affaire à des couronnes artificielles.

 

 

ON NE VEUT PAS SE LES FAIRE VOLER !

 

Ne craignez pas…  on ne vous volera rien. 

Vous pourriez placer ces couronnes à la poubelle

pour être certain qu’elle ne reviennent pas l’an prochain.